Ça gazouille à la session de printemps.

La session de printemps des Chambres fédérales s’est achevée le 21 mars dernier. Durant ces 3 semaines, les parlementaires ont aussi été actifs sur Twitter.

Si une centaine de parlementaires possèdent un compte Twitter, 74 d’entre eux s’en sont servis pour communiquer durant la session de printemps et ont publié 1565 tweets originaux (qui ne sont pas des retweets) auxquels nous nous intéressons ici.

Quels ont été les parlementaires et les partis les plus visibles et/ou les plus populaires ?

Découvrez-le à travers cette visualisation interactive !

TwitterSessionPrintemps

 

Qu’est-ce que c’est ?

Dans cette visualisation, chaque bulle est un tweet original écrit par un élu (les retweets ne sont donc pas pris en compte).

Chaque bulle est positionnée selon deux paramètres: le temps et le nombre de personnes qui l’ont vue. L’axe horizontal représente le temps, du premier au dernier jour de la session parlementaire. L’axe vertical donne une estimation du nombre de personnes atteintes par le tweet (=nombre de d’utilisateurs de Twitter qui ont pu le voir sur leur fil).

La taille de la bulle donne une estimation de la popularité du tweet, en comptant le nombre d’actions effectuées par des utilisateurs de Twitter sur ce tweet particulier (=nombre de personnes qui l’ont retweeté ou marqué comme favori).

Comment ça marche ?

Survoler un tweet avec votre souris (ou le toucher avec votre doigt sur un écran tactile) vous permettra de lire des informations supplémentaires. Il est possible de filtrer les tweets par élu ou par parti au moyen de l’interface située au-dessus du graphique. On peut également zoomer sur un intervalle d’intérêt en sélectionnant celui-ci dans l’interface située au-dessous du graphique (zone grise).

Qu’est-ce que ça raconte ?

Par exemple, que les socialistes sont les plus nombreux sur Twitter : 26 parlementaires socialistes ont publiés 643 tweets originaux durant la session. Mais les Verts sont les plus actifs : 7 parlementaires ont publié 295 tweets (42 tweets en moyenne contre 24 pour les socialistes). En examinant la taille des bulles, on remarque que les tweets des parlementaires écologistes sont beaucoup plus populaires, par exemple, que ceux des parlementaires PDC (en additionnant le nombre de retweets et le nombre de favoris, on obtient un score moyen de 5.3 par tweet pour les Verts, contre 1.8 pour les PDC). Finalement, on peut constater également que si les 10 parlementaires PLR publient plus de tweets que les 9 parlementaires UDC (102 contre 61 tweets), ils ont une moins bonne visibilité (les bulles sont significativement plus basses sur le graphique).

Qu’en dites-vous ?

Vos commentaires, vos remarques, vos questions sont les bienvenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>